« Un dimanche anniversaire | Accueil | Un samedi important »

25 novembre 2014

Commentaires

Alphonsine

Je comprends bien qu'il faut à un moment donné avoir de la retenue, ne serait-ce que pour préserver nos enfants. Je crois que je vais regretter de ne plus pouvoir suivre le fil de l'eau dans son (presque) quotidien.
Merci pour tous ces posts, pour ce partage de vie.
Je t'embrasse,
Alphonsine

marieno

Mince, une bouffée de mélancolie, mais du respect pour le choix qui peu à peu s'impose. Les lectures à suivre seront d'autant plus précieuses pour nous.
Je vous souhaite à tous les 5 le meilleur pour la suite, qu'elle soit plus intime ou partagée pour notre joie.
Et je guette le prochain post du fil ;-)

vally

je comprends les raisons de votre arret et je regrette dejà les mots tendres et les jolies photos de votre blog! jolie vie à tous les 5 ! des bises d'ardeche!

jeanneandmoon

Ah pas toujours simple de savoir ce que l'on peut dire ou ne pas dire... montrer ou non... comme je te comprends... j'espère que j'aurai encore le plaisir de te lire de temps en temps...

Christelle

Un peu triste de quitter les jolies aventures de cette famille mais heureuses d'avoir via ce blog pu constater qu'il existe toujours des familles où l'amour, la complicité et le partage sont présents. Je continuerai bien sûr à venir prendre des nouvelles sur le blog quand il y en aura. Bonne continuation à tous les 5. Bises

isabelle

Revenez vite svp.....un lien (virtuel) s'est tissé entre nous....hâte de vous lire à nouveau...et peut-être de vous rencontrer d'ici peu pour de "vrai" si votre emploi du temps professionnel le permet, et ce, pour le plaisir de ma mère (et le mien)...

Isabelle

édith

A bientôt ou à plus loin.
Bises,
Edith.

nat@cha

j'attends avec impatience toutes les anecdotes et souvenirs racontables ;-) bisous !

patricia

oh c'est fous comme on sent l'adolescence pointer, les besoins évoluer...j'accompagne encore mes enfants dans l'enfance...mais je pressens, pense parfois à cette évolution ! vous avez tous l'air de passer ce cap en douceur...

L'utilisation des commentaires est désactivée pour cette note.